Boyue Likebook Alita

La LikeBook Alita est la dernière née du fabricant chinois. Liseuse sous Android, elle est dotée de bonnes capacités hardware comme logiciel. Avec son écran 10.3 pouces, serait-ce la liseuse de rêve pour les chercheurs, étudiants et autres grands lecteurs de PDF?

Question matériel: une liseuse performante!

Cette liseuse de 10.3 pouces bénéficie d’un hardware plus puissant que la plupart des concurrentes, et notamment que les liseuses des leaders du marché: Kobo, Amazon Kindle et PocketBook. En effet celles-ci ont un processeur à un ou deux coeurs quand la Alita dispose d’un octa-core. Elle a 4GO de RAM quand la plupart des liseuses ne disposent que d’un ou 2 GO.

Récapitulons donc l’aspect matériel de cette liseuse:

Taille de l’écran: 10.3 pouces
Résolution: 1400 x 1872 / 227 ppi
CPU: 1.5GHZ Octa-core
SD Card Slot: jusqu’à 128GB sur certains modèles
Battery: 4700 mAh
USB-C / écouteurs / Jack / Rétro éclairage avec réglage de température / Bluetooth…

Cette liseuse semble donc très performante, mais… est-ce ce que l’on recherche sur une liseuse? Qui dit plus de cœurs sur un processeur, plus de RAM, plus de stockage NAND dit plus de consommation: cela s’en ressent donc forcément sur la durée de vie de la batterie, à capacité égale.

Néanmoins, il faut prendre en compte que, contrairement à la plupart des liseuses du marché, la Boyue Likebook Alita tourne sous Android, le système de Google, prévu initialement pour les smartphones et tablettes! On comprend donc qu’il lui faille plus de RAM et de capacités processeurs qu’une liseuse plus minimaliste, utilisant un système léger à base d’un noyau linux, comme celles de la plupart des concurrents. Bonne ou mauvaise chose? Tout dépend des usages que l’on souhaite avoir d’une liseuse!

Une évolution de la Mimas?

Cette liseuse est en effet une version améliorée de la Mima: La RAM par exemple, étant de 2GB sur la Mimas et est de 4GB pour la Alita. De même, l’espace de stockage interne, de 16GO est passé à 32GO (27 GO une fois formaté). De plus, Alita est 10% moins lourde que la Mima, qui pesait 430g. Par contre elle tourne sous Android 6.01 comme sa soeur, mais devrait être mise à jour sous Android 8 prochainement. Elle dispose d’un microphone.

Les Mimas ont pour elles d’avoir plus de boutons physiques, mais avec plus de RAM, moins de poids et la possibilité d’utiliser une version d’Android qui n’est pas trop vieille, la Boyue Likebook Alita semble être un bien meilleur choix qu’une Mima, pour qui recherche une liseuse en 2019.

Android… sur une liseuse? WTF!

On peut à premier abord être surpris par le choix d’utiliser Android sur une liseuse. Ce choix permet au fabricant d’économiser en limitant le travail sur l’aspect logiciel du produit, tout en offrant une liseuse avec de grandes capacités sur le plan logiciel. Ceci se retrouve ici. La lecture de PDF est vraiment agréable, et on peut aisément prendre des notes. Il est aussi possible de customiser son appareil en modifiant les applications installées.

Mais une liseuse, c’est aussi un appareil destiné à lire. Pour cela, un logiciel plus bridé et ne pouvant ouvrir que certains types de fichiers permet de rester concentré sur son livre, et de ne pas se disperser. Une liseuse sous Android, n’est-ce pas les inconvenants d’une tablette, avec sa faible autonomie, ses notifications etc? Par forcément car ici nous sommes sur un appareil avec un écran E ink, donc noir et blanc et à rafraîchissement limité: l’appareil n’est pas adapté pour « surfer » ou « tweeter »: ça reste une liseuse!

Livrée avec une ancienne version d’Android, nous sommes supposés pouvoir la mettre à jour sous Android 8 rapidement. Et une liseuse, par essence pas ou peu connectée à Internet est moins sensible à un retard de mise à jour de sécurité qu’un téléphone ou une tablette. Néanmoins on peut s’inquiéter sur la possibilité de mettre à jour ces produits dans la durée. Si Kobo, Amazon et PocketBook ont montré de part le passé qu’ils fournissaient des mises à jour pour leurs appareils pendant des années, qu’elle va être la politique à long terme d’un fabriquant comme Boyue qui produit des nouveaux modèles régulièrement et donc le logiciel ne semble pas être une des préoccupations centrales?

10.3 Pouces… Une bonne liseuse grand écran!

Il faut garder en tête la spécificité de cette liseuse: offrir un écran 10.3 pouces à un prix assez réduit. Oui, Android apporte une certaine lourdeur et une Inkpad 3 ou une Kindle Oasis conviendront mieux à la plupart des lecteurs, mais pour les grands lecteurs de PDF ou ceux qui voudraient utiliser leur liseuse comme un carnet sur lequel dessiner ou prendre des notes, la Likebook Alita peut s’avérer être un très bon choix.

En effet, si un écran de 8 pouces suffit pour lire du PDF décemment, jusqu’à une taille de livres brochés (en supprimant les marches), c’est clairement trop juste pour de l’A4, sauf à utiliser la liseuse en mode « paysage ». Or, avec 10.3 pouces, on peut envisager de lire des documents A4 confortablement, et on peut conserver les marges des ouvrages en PDF que l’on lit. Avec le stylet, on peut même les annoter, comme on pourrait le faire d’un document papier.

L’expérience n’est donc plus tant celle d’une liseuse, mais s’approche d’un livre numérique sur lequel il est possible de prendre des notes, avec le stylet, comme on peut le faire sur un document papier avec un crayon.

Est-ce que ça vaut la différence de coût par rapport à une Inkpad 3 par exemple, qui se vend environ deux fois moins cher? C’est à chacun de décider, mais pour certains usages, il est clair que par sa polyvalence, une liseuse du type de la Likebook Alita ouvre des possibilités inaccessibles aux utilisateurs de liseuses de la concurrence, plus orientées uniquement vers la lecture.

Par ailleurs, la Alita est légèrement moins onéreuse que la Boox Note Pro, qui possède des caractéristiques similaires. Difficile néanmoins de savoir laquelle des deux priviligier: la Alita devrait recevoir prochainement une mise à jour sous Android 8, quand la Boox Note doit a priori rester sous Android 6. En attendant, la Boox Note Pro est plus réactive que la Boyue LikeBook Alita, et son logiciel de lecture mieux fini… Mais quel sera l’avenir de ces deux liseuses? Quel suivi logiciel offriront les deux constructeurs? Difficile à prévoir…

Articles qui pourraient vous intéresser:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.