Quelle est la meilleure liseuse pour lire du PDF en 2019?

Si vous voulez lire du PDF (documents scientifiques, articles, livres scannés..) il faut savoir que toutes les liseuses n’ont pas les mêmes capacités de lecture PDF. Certaines viennent avec un lecteur PDF assez minimal (comme les Kobo) quand d’autres sont par défaut plus adaptées à la lecture du PDF, ou à l’installation d’un lecteur dédié plus qualitatif à celui d’origine.

Quelle est donc la meilleure liseuse, à l’heure actuelle, pour qui souhaite lire du PDF? Nous allons nous intéresser aux critères à rechercher pour trouver une liseuse adaptée à ce format, avant d’étudier ce que proposent les différentes marques les plus connues…

Note: article aussi disponible en anglais.

Important: la taille de l’écran.

Toutes les liseuses n’ont pas la même taille d’écran. Si la plupart ont des écrans de 6 pouces, certaines sont plus grandes, allant jusqu’à 7.8, 10.3 pouces, et même pour certaines 13.3 pouces.

Si une liseuse 6 pouces est très convenable pour lire des fichiers de type epub ou mobi, pour du PDF c’est très limitant, quand bien même certains logiciels, comme koreader proposent d’effectuer un reflow du document (permettant d’augmenter la taille de la police tout en adaptant le texte à la largeur de l’écran) il reste plus lisible en général de conserver le document tel qu’il est, afin de pouvoir voir les notes et profiter de la mise en page originale. Avec le logiciel adapté, on peut s’en sortir avec une liseuse 6 pouces, surtout pour lire de la littérature ou des ouvrages au format « poche ». Pour certains documents (pdf avec des images, ou des graphiques par exemple, voir document textes A4 sans marges) un grand format sera forcément appréciable pour bénéficier de la mise en page d’origine

La question à se poser est donc double: « quel type de pdf? » (cela vous permettra de définir si un grand format d’écran est nécessaire ou non) et surtout « pourquoi du pdf?« : Si vous souhaitez simplement conserver la pagination traditionnelle afin de prendre des notes précises par exemple, il serait aussi possible de lire le livre en epub sur la liseuse, puis de se reporter à un PDF sur un ordinateur pour retrouver les pages correctes…

Nous allons dans un premier temps nous centrer sur les liseuses grand public, avant d’aller voir ce qui se fait du coté des liseuses à grand écran, dont certaines sont dédiées à la lecture de PDF.

Importance du matériel… et du logiciel!

1 – Les écrans

Toutes ces liseuses sont de bonne facture et leur écran est doté de la technologie e-ink et de bonne qualité. Néanmoins, la taille des écrans varie de 6 à 7.8 pouces; Nous verrons en détail les liseuses « haut de gamme » avec un écran plus grand plus bas. La plupart de ces liseuses disposent d’un écran e-ink Carta (la dernière génération d’écran e-ink) ce qui s’en ressent au niveau du contraste, comparé aux performances des versions précédentes.

2 – Le logiciel

Là ou ces liseuses diffèrent le plus, c’est au niveau de leur logiciel interne, notamment de leur lecteur de PDF. Or, dans ce domaine, le lecteur de pdf utilisé semble plus important que la performance du processeur voire même que la taille de l’écran de la liseuse…

Liseuses grand public & lecture de PDF…

Liseuses Kobo & lecture de PDF.

Avec son grand écran Carta 8 pouces, la nouvelle Kobo Forma semblait être née pour détroner la concurrence dans le domaine de la lecture de pdf mais… le lecteur PDF de Kobo est franchement mauvais: toute mise en place plus correcte du document (par exemple pour en réduire les marges) se perd à chaque changement de page, ce qui devient vite fatiguant. Il est possible d’installer koreader lecteur alternatif adapté au PDF, mais sur les Kobo, il faut lancer Koreader, puis l’utiliser pour naviguer dans ses PDF: on ne peut pas lancer ses PDF directement dans Koreader, en naviguant dans ses fichiers depuis nickel, le système de Kobo. Dommage, car la Kobo Forma comme la Kobo H2o version 2 sont ailleurs de très bonnes liseuses! Néanmoins, on peut s’habituer à ce fonctionnement, mais il faut être prêt à bidouiller un peu sa liseuse (assez facile et peu dangereux). Pour qui cherche une solution clef en main pour lire ses PDF, ce n’est pas vers Kobo qu’il faut se tourner. Pour qui est prêt à mettre un minimum les mains dans le cambouis pour installer un bon lecteur de PDF, la Kobo Forma offre un bon rapport qualité/prix. Un peu moins chère, la Kobo Libra H2o est intéressante: dotée d’un écran 7 pouces, elle est plus grande qu’une liseuse 6 pouces, ce qui permet un bon confort pour lire des petits PDF (format poche par exemple), mais aussi une bonne prise en main et une grande facilité de transport, proche d’une liseuse 6 pouces. Le format 7 pouces est par contre trop juste pour de gros documents, à part en les lisant en mode « paysage »; la Kobo Forma avec son écran 8 pouces est, à ce niveau là, plus polyvalente, même si, comme nous le verrons, le confort n’est pas le même que sur des liseuses dédiées au PDF et proches du format A4…

Et du coté de chez Inkpad?

La PocketBook 740 / TEA Inkpad 3 est une meilleure alternative: elle dispose elle aussi d’un grand écran Carta en 7.8 pouces et comporte un logiciel de lecture de PDF par défaut beaucoup plus agréable à utiliser, de plus il est possible d’y installer un logiciel alternatif directement dans son interface logicielle, puis de choisir quel logiciel ouvrira tel ou tel format, comme sur un ordinateur.

Ce comportement logiciel nous semble préférable, et bien plus pratique. Si avec la Inkpad 2, on était, en terme d’écran, un cran au dessous de l’écran e-ink Carta des Kobo la Inkpad 3 fait le saut et semble être le bon compromis pour les gros lecteurs de PDF souhaitant une liseuse polyvalente à au meilleur rapport qualité prix. Elle dispose d’un rétroéclairage adaptatif qui permet de limiter la lumière bleue, et est plus homogène que sur la Kobo Aura One dont c’était le principal défaut matériel (comme indiqué dans notre test). Disponible à moins de 200 euros chez Cultura ou Decitre et à peine plus chère sur Amazon, c’est probablement en ce moment la liseuse offrant le meilleur rapport qualité/prix pour qui souhaite lire des PDF. Son écran par contre de 7,8 pouces, s’il est parfait pour de nombreux documents sera limité pour les documents en A4, quand bien même il serait possible de les lire en mode « paysage ». Pour qui souhaite lire des documents grands formats, une liseuse dédiée en 10 pouces ou plus serait plus appropriée. En restant chez PocketBook, il peut être pertinent de considérer la récemment sortie Inkpad X. Elle reste néanmoins plus difficile à acquérir en France, n’étant pas distribuée par Vivlio, même si l’on peut la retrouver sur Amazon.

Sa petite sœur, la PocketBook Touch HD 2 est une liseuse en 6 pouces, donc avec un écran plus petit, aussi polyvalente que sa grande sœur, qui peut être intéressante pour qui cherche un modèle compact ou n’a pas les moyens de s’offrir la Inkpad 3.

Et les Kindle? PaperWhite 3 ou Oasis par exemple?

Le lecteur PDF par défaut des Kindle n’est pas mauvais: c‘est même l’un des meilleurs. Souvent en promotion à 89 euros, la Kindle PaperWhite (voir notre test) ou sa grande sœur Oasis peuvent être de très bons choix. Mais elles n’offrent pas l’éclairage adaptatif (possibilité d’adapter la luminosité vers le jaune, pour plus de confort de lecture la nuit) et par défaut, on est assez prisonniers de l’univers Amazon, contrairement aux liseuses ci-dessus, qui permettent d’ouvrir tous formats ou presque. Ceci dit, ce n’est pas un réel problème étant donné qu’avec le logiciel libre Calibre, on peut convertir rapidement en .mobi ses .epub et les envoyer en un clic sur sa liseuse. De plus, il est possible d’effectuer un « jailbreak » de sa Kindle (en faire sauter le verrou réduisant son usage), afin de pouvoir y installer d’autres applications, et on se retrouve alors dans une situation proche des liseuses PocketBook: on peut lancer koreader directement depuis l’interface de sa Kindle. Les statistiques de lecture seront aussi pris en compte pour ces fichiers!

Il suffit pour cela d’installer KPVBooklet. Cette solution demande d’être prêt à bidouiller sa liseuse, et d’avoir quelques compétences techniques et n’est pas recommandés à celles et ceux qui cherchent quelque chose de simple et rapide. De plus, vous êtes seul responsible si l’opération de jailbreak se passe mal. Bien que pas vraiment dangereux, il vaut mieux comprendre ce que l’on fait un minimum afin d’éviter toute erreur. Cette option nous semble quand même à prendre en compte pour qui cherche une liseuse le moins cher possible pour lire des PDF: une fois jailbreaké, la Kindle PaperWhite lira malgré son petit écran 6 pouces très bien la plupart des PDFs (certains seront à lire en mode « paysage » pour plus de confort, mais ce n’est pas gênant à l’usage) et ce pour un rapport qualité / prix imbattable. C’est aussi le cas de la kindle touch de base qui partage les même qualités que sa grande sœur et qui est souvent disponible en offres reconditionnées sur amazon aux alentours de 50 euros…. Si l’aventure du Jailbreak vous tente, nous vous renvoyons vers le Wiki de MobileRead (en anglais) et vous souhaitons bonne chance.

Mais même sans aucune modification logicielle, les Kindle peuvent être de bonnes machines pour lire du PDF et avec son grand écran, la Kindle Oasis rivalise clairement avec l’Inkpad 3. Néanmoins dans cette fourchette de prix, le PocketBook Inkpad 3 nous semble préférable, de part sa taille d’écran plus large, adaptée à tous types de documents, et surtout le fait qu’il soit facile d’y installer un lecteur tiers comme koreader. Néanmoins, le lecteur PDF de Kindle étant assez bon, l’aspect « plus fermé » n’est pas forcément un problème pour qui cherche un appareil qui lui permettra d’ouvrir ses documents sans avoir à « mettre les mains dans le cambouis ». De plus, le support client d’Amazon étant réputé, l’achat d’une Kindle est un investissement assez sûr sur le long terme. En terme d’interface, la Kindle est réactive agréable à utiliser; si vous souhaitez lire d’autres formats que du PDF, il suffira de convertir vos livres (ePub, etc) en azw3 pour les lire de manière optimale sur une Kindle. Pas si compliqué que ça une fois qu’on en a pris l’habitude…

Onyx Boox: Un bon rapport qualité / prix, mais souvent limité à Android 6!

Les liseuses Onyx Boox sont intéressantes car elles sont dotées d’un capteur adapté et d’un stylet permettant d’écrire sur le PDF: comme avec un livre physique! Elles tournent sous Android 6 et on peut donc y installer pas mal d’applications différentes, ce qui en fait de très bonnes liseuses polyvalentes. Néanmoins, tous les modèles actuels ne disposent pas encore de rétro-éclairage, option intéressante avec une liseuse pour lire la nuit. La Boox Note Pro (liseuse Carta 10.3 pouces) et sa petite soeur en 7.8 pouces la Onyx Boox Nova Pro disposent toutes deux d’un éclairage adaptatif et sont de bonne qualité.

Il faut noter que ces liseuses Android disposent du PlayStore: il est donc possible d’y installer la plupart des applications Android, et notamment les applications des principaux marchands de livres (Amazon Kindle, Kobo, Nook, etc) et donc de lire les ouvrages achetés chez ces derniers.

Le support PDF est vraiment bon, et ce avec l’application de lecture par défaut. De plus, avec un écran 10.3 pouces comme celui de la Boox Note Pro il n’est pas trop nécessaire de chercher à optimiser au maximum l’affichage, celui-ci étant assez grand pour afficher quelques marges par exemple, ce qui est idéal pour livre des livres scannés du domaine public provenant d’archive.org par exemple.

De plus, ces liseuses viennent avec un stylet, ce qui change la donne comparé à la plupart des machines eInk du marché: il est possible d’annoter le PDF puis d’exporter ses notes. Ceci dit, le surlignage avec le doigt marche très bien avec les liseuses sans stylet, si le but est uniquement de marquer certains passages, pas besoin de stylet!

Un problème à prendre en compte par contre: ces liseuses sont fournies sous Android 6. Si Boyue indique qu’il offira une mise à jour vers Android 8, ce n’est pas le cas des liseuses Boox. Comment vieillira une liseuse sous Android 6? Les fabricants de ces liseuses poursuivront-ils leurs mises à jour? Sur le long terme, peut être ne faut il pas, en cas d’absence de mises à jour trop compter sur le playstore, ce qui n’est néanmoins pas nécessairement un problème, tant que la liseuse est stable et les applications de base de qualité, comme c’est le cas ici.

Ces liseuses peuvent offrir un bon rapport qualité / prix, même si on peut considérer qu’une liseuse Android est intéressante sur un modèle plus haut de gamme: en 8 pouces la PocketBook / Vivlio Inkpad 3 fonctionne assez bien pour 100 euros de moins qu’une Boox Nova Pro, et avec la certitudes de pouvoir bénéficier de mises à jour sur le long terme…

Boyue / LikeBook: eReader chinois performant.

Toutes (ou la plupart) des liseuses sont fabriquées en Chine. Mais contrairement aux liseuses précédentes, les liseuses Boyue / LikeBook sont aussi conçues en Chine. Ce n’est pas un problème en soit, dans le monde audio par exemple les chinois ont montré qu’ils savaient produire du matériel Hi-Fi de haute qualité à un prix défiant toute concurrence. Ne pourrait-on pas retrouver la même situation dans le monde des lecteurs à encre électronique?

Les liseuses Boyue LikeBook sont similaires sur le plan matériel aux liseuses Onyx Boox (bien qu’utilisant un processeur un peu moins puissant, RK3268 quand chez Onyx on est sur du RK3388, 30% plus performant). Sur le plan logiciel, on est aussi sur une base Android 6 avec a priori la possibilité de passer sous Android 8. Cela dit, est-ce que ça fait des LikeBook de meilleures machines que les Boox?

La LikeBook Mars est moins chère qu’une Boox Nova Pro et offre des performance similaires (sans le stylet), néanmoins l’interface est moins fluide: a l’usage, la Boox Nova Pro est plus agréable à utiliser. Ceci dit les deux peuvent convenir très bien si l’objectif est de lire des PDF et la LikeBook Mars se trouve à un prix imbattable! En 10.3 pouces, la LikeBook Alita est un modèle à considérer. De plus, elle devrait être mise à jour prochainement sous Android 8, ce qui serait de bonne augure pour l’avenir.

En effet, pour l’instant un point noir avec plusieurs de ces liseuses sous Android, en plus de la consommation plus grande d’une liseuse Androïd par rapport à un appareil utilisant un firmware maison à base de noyau Linux (et donc moins d’autonomie) c’est leur utilisation d’Android 6. Une version dépassée, ce qui n’est pas idéal d’un point de vue sécurité, surtout pour celles et ceux qui veulent utiliser leur eReader pour aller sur Internet!

Quoi qu’il en soit, à l’heure actuelle on peut dire qu’au niveau logiciel les liseuses Boox sont plus agréables à utiliser que les liseuses Boyue LikeBook; la gestion du rétro-éclairage est aussi plus fine, plus aisée. De plus, avec un site web uniquement en chinois, même si le fabricant est actif sur twitter, comment envisager sereinement le service client? Il est peut-être plus sûr de rester sur les marques plus connues pour l’instant, même si, pour qui se sent de tenter l’aventure ces liseuses peuvent valoir le coup, offrant un rapport coût/performance clairement meilleur que la concurrence. A ce titre,la LikeBook Alita semble très bien placée pour qui cherche un lecteur eInk dédié au PDF, est prêt à accepter d’utiliser un lecteur sous Android avec les avantages et inconveniants que ça implique, et a les moyens de partir sur une liseuse d’assez grand format.

Montée en gamme – liseuses (très) grand format: Sony DPT-RP1 vs Onyx Boox Max 3 vs reMarkable.

Si on monte en gamme (et en prix) on retrouve le Sony DPT-RP1, l’Onyx Boox Max 3 et le reMarkable. Comparé au Sony DPT-RP1, le reMarkable a un fond d’écran plus gris, mais il supporte nativement le ePub, le Sony est quand à lui limité au format PDF, ce qui est dommage pour un engin de ce prix! Avec un écran de plus de 13 pouces et une résolution de 1650 x 2200 pixels, le Sony est probablement la Rolls des lecteurs de PDF.

Ces trois lecteurs de documents sont pensés pour la prise de note: on peut y écrire avec un stylet. Ce ne sont pas des liseuses mais de vrais « cahiers numériques »! Leur prix, qui peut sembler élevé pour de simples lecteurs de PDF, semble s’avérer le prix à payer à l’heure actuelle pour des lecteurs fins et bien conçus, doté d’un écran très large avec la possibilité de prendre des notes, comme sur du texte.

Si le Sony DPT-RP1 respire la qualité (poids plume, bons matériaux) on ne peut pas le connecter à un ordinateur comme une clef usb et y coller n’importe quel fichier PDF: pour des raisons de droits, Sony oblige l’utilisateur à être connecté en Ethernet quand celui-ci veut y transférer un fichier. De plus son logiciel interne est très limité. Pour le prix, on s’attendrait à plus d’ouverture: le reMarkable nous semble plus intéressant, même si c’est plus un carnet à croquis qu’une liseuse… n’y aurait-il pas une alternative solide?

Le Onyx Boox Max 3 doté d’un écran Carta de 13.3 pouces, tournant sous Android 9 est de bonne construction et poluvalent. On peut y installer tout type d’applications afin de lire le plus grand nombre possible de fichiers. Il est aussi possible de s’en servir pour répondre à ses emails par exemple, ou d’ouvrir deux documents côté à coté, voire de l’utiliser comme d’un écran secondaire raccordé en hdmi. Si la Sony DPT-RP1 s’affiche comme le lecteur haut de gamme destiné à qui souhaite lire uniquement du PDF, de part sa polyvalence, la Onyx Boox Max 3 (AmazonEbay) peut être un bon choix pour qui cherche une liseuse haut de gamme avec un grand écran, capable de lire du PDF mais aussi tout autre format. 

Avec les liseuses de cette gamme, dotées d’un écran 13 pouces et de la capacité de prendre des notes, on quitte la catégorie des liseuses orientées littérature, pour avancer vers des outils de travail destinés à qui fréquente assidûment certains textes et souhaite pouvoir les annoter. Le document PDF ainsi modifié pourra être transféré sur un ordinateur par exemple, ou encore prêté, en faisant un bon outil de travail pour des enseignants-chercheurs, des doctorants ou encore des étudiants…

Conclusion: quelle liseuse choisir pour lire du PDF?

Nous ne pouvons pas décider à votre place! Mais à notre avis, pour la plupart des utilisateurs, la PocketBook Inkpad 3 (lire notre test) offre le meilleur rapport qualité prix. Pour environ 200 euros chez Cultura ou Decitre et à peine plus sur Amazon, son écran est de bonne qualité, comme son éclairage adaptatif, et on peut y lire les PDF sans rien modifier comme y installer un lecteur alternatif très facilement. Pour qui souhaite avoir un usage qui n’est pas centré sur le PDF et favorise une intégration avec la librairie d’Amazon, une Kindle Oasis peut être une très bonne alternative à la Inkpad 3, malgré son écran légèrement plus petit. Inversement, une PocketBook Inkpad X (voir sur amazon) peut s’avérer un bon choix pour qui préfère un écran 10 pouces.

Pour qui veut monter en gamme et souhaite uniquement lire des PDF, le Sony DPT-RP1 semble à considérer. Moins polyvalent qu’une Inkpad 3, il offre un plus grand écran et est vraiment pensé autour du format PDF. Néanmoins, pour plus de polyvalence, nous recommanderions plutôt la Onyx Boox Max 3 (AmazonEbay), une bonne alternative haut de gamme, dotée d’un écran de plus de 13 pouces et offrant la possibilité de prendre des notes.

Inversement, pour qui souhaiterait réduire son investissement, la Kobo Libra H2O est un très bon rapport qualité prix: on peut très facilement y installer Koreader, et même si celui-ci s’intègre moins bien à la liseuse que le logiciel natif de Kindle, cela en fait une bonne liseuse pour le PDF, moins chère qu’une Inkpad 3 ou qu’une Kindle Oasis… On la trouve facilement sur Amazon ou à la Fnac.

Pour les petits budgets, une Kindle Paperwhite reconditionnée nous semble la bonne décision: on peut la trouver à moins de 100 euros, et son lecteur PDF par défaut est très capable. Pour qui n’a pas besoin de rétro éclairage, une Kindle « basique » peut s’avérer un bon choix. Dans ces deux cas, à cause de l’écran en 6 pouces, il faudra envisager de passer souvent en mode « paysage » si l’on compte lire des documents dont les pages sont plus larges que celles de romans, tout en conservant la mise en page du fichier PDF, et ne pas se faire d’illusions: une liseuse de 8 pouces ou plus reste préférable, pour lire du PDF.

Tout dépend donc de votre budget, comme de ce que vous souhaitez faire avec votre liseuse: lire uniquement des PDF? Surtout des ePub et des PDF de manière occasionnelle? Souhaitez vous pouvoir annoter les fichiers que vous lisez? C’est à partir de ces questions qu’il sera possible de trouver le modèle le plus adapté à votre usage…

Quelques videos

Voici quelques vidéos youtube qui nous semblent pertinentes pour avoir une meilleure idée des différences entre ces lecteurs de PDF et leur capacité à lire du PDF:

Comparaison (en anglais) entre la Sony DPT-RP1, la Kobo Aura One (avec Koreader) et la Kindle.

Comparaison vidéo (en anglais) entre l’Onyx Boox Max et le Sony DPT-RP1 Digital Paper:

Articles qui pourraient vous intéresser:

3 commentaires sur “Quelle est la meilleure liseuse pour lire du PDF en 2019?

  1. John Répondre

    Je confirme j’ai un paperwhite ça marche super pour les pdf même si un écran plus grand serait plus confortable pour certains documents. Avec la possibilité de lire le fichier en mode paysage on tourne plus souvent de page car ça les coupe dans le sens de la hauteur mais ça permet vraiment d’ouvrir tout type de documents. Le rétro éclairage est de bonne qualité. Bon rapport qualité prix à mon avis.

  2. Jenny Répondre

    Interessant, merci. C’est vrai que les nouvelles liseuses boox ont l’air pas mal… à voir avec les retours dans quelques mois!

    • Joseph Répondre

      Oui mais Android c’est lourd quand même, pas sur qu’un système plus minimal ne soit pas plus adapté pour une liseuse. Si le but est de lire sans être diverti, pas besoin d’installer des apps, si?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.