Onyx Boox Nova Pro: liseuse 7.8 pouces Carta.

La Onyx Boox Nova Pro vient bousculer le marché. Cette liseuse est dotée d’un écran e-ink carta 7.8 et il est possible d’y écrire avec un stylet. Détrone-t-elle la Inkpad 3, notamment pour les gros lecteurs de documents au format PDF?

Hardware: un bon CPU, du potentiel!

La liseuse est équipée d’un très bon écran 7.8″ E-Ink Mobius Carta couvert d’un genre de verre (pour le stylet) qui semble de bonne facture. La résolution est de 1872×1404 pixels (300 ppp), comme les différentes liseuses utilisant cet écran (Inkpad 3, etc).

Au niveau du processeur par contre, la machine est équipée d’un CPU plus puissant que les concurrentes, car on y trouve un quad-core de 1.6GHz. 2 GO de RAM et 32 gigas de mémoire interne viennent compléter le tableau. En outre, cette liseuse dispose aussi d’un éclairage adaptatif (pour changer les tons de couleurs vers le jaune en soirée, afin de limiter la lumière bleue) de bonne facture, et bien sur d’une connectivité variée: Wi-Fi 802.11 b/g/n & BT 4.1. La batterie est de 2,800 mAh, ce qui permet une bonne autonomie, après tout dépend de l’usage, si en veille la liseuse peut tenir 4 semaines entre deux recharges, pour qui l’utilise pour consulter ses forums favoris, elle ne durera pas plus de quelques jours…

Logiciel: Base android, polyvalent et stable.

La liseuse est livrée sous Android 6 et, il est possible d’y installer le play store! C’est donc tout l’ensemble des applications Andoid qui sont accessibles.

Android sur une liseuse? Ça peut paraître étrange à premier abord, mais à l’usage ce n’est pas si choquant. Tout d’abord, la navigation dans les menus est fluide. Les applications préinstallées et adaptées pour la liseuse fonctionnent bien et sont réactives. De même, la réactivité est au rendez-vous lors du changement de pages sur un document PDF, ce qui est agréable.

La traduction en français laisse par contre à désirer: il est plus agréable d’utiliser la liseuse en anglais si l’on peut se le permettre. Si cela vous pose problème, il peut être pertinent de s’orienter vers un autre modèle, ou d’être disposé à faire avec une langue quelque peu maltraitée dans les menus de votre liseuse…

Le petit « plus »: stylet et prise de notes…

Comparée aux liseuses des leaders du secteurs, auxquelles les utilisateurs de liseuses ont fait face ces dernières années (Amazon Kindle, Kobo, PocketBook) la Boox Nova Pro (comme les autres liseuses du fabricant) dispose d’un stylet et de la possibilité de prendre des notes! C’est le cas aussi des liseuses du fabricant chinois Boyue: les petits acteurs sont poussés à innover pour tirer leur épingle du jeu. Gadget ou fonctionnalité importante? Tout dépend du type d’utilisateur ciblé.

Cette liseuse n’est pas forcément pour tout le monde: pour qui souhaite lire des romans au format Epub avant de s’endormir, n’importe quelle liseuse au format 7.8 pouces fera aussi bien l’affaire, même peut être mieux (moins chère, plus ergonomique). Mais pour qui cherche un outil de travail pour livre des livres ou articles en format PDF par exemple, le stylet permet d’annoter le document comme s’il s’agissait d’une feuille de papier!

A l’usage, la précision pour souligner un passage ou prendre une note est impressionnante. Il est ensuite possible d’exporter le document ainsi annoté vers le « cloud » ou vers son ordinateur. Il est aussi possible de prendre des notes, et la liseuse dispose pour cela d’un logiciel adapté permettant ensuite de tenter une reconnaissance de ce qui a été écrit pour le passer en format texte. Si cette fonction marche assez bien, il me semble plus aisé et rapide pour qui voudrais prendre des notes avec un appareil électronique d’utiliser un ordinateur portable et un clavier…

Une liseuse parfaite pour la lecture de PDF?

Cette liseuse est vraiment bonne pour lire des PDF, et il semble possible de la considérer meilleure que la PocketBook Inkpad 3 que nous avons jusque là considérée comme offrant le meilleur rapport qualité / prix du marché.

Il faut néanmoins prendre en compte que la Boox Note Pro coûte plus de 100 euros de plus qu’une Inkpad 3: si on peut trouver cette dernière pour un poil moins de 200 euros chez Cultura et à peine plus sur Amazon, la Boox Note Pro se trouve quant à elle à plus de 300 euros chez Amazon, qui semble être le principal distributeur choisi par la marque pour la diffusion dans l’hexagone.

A mon avis c’est une différence de prix qui peut se justifier, étant donné que la lecture de PDF est fluide et que le logiciel par défaut est performant: même s’il est possible d’installer facilement Koreader sur la liseuse, ce n’est pas nécessaire, même pour qui voudrait effectuer des reflow, afin d’adapter un texte A4 a l’écran de la liseuse par exemple. La possibilité de marquer certains passages au stylet peut être intéressant pour certains utilisateurs, comme l’aptitude à l’utiliser pour des taches autres que de la lecture, grâce au play store et à un processeur performant permettant de consulter un journal en ligne ou un forum aisément.

Articles qui pourraient vous intéresser:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.