PocketBook Inkpad X – 10.3 pouces, 300 g!

PocketBook a mis sur le marché une liseuse grand format 10.3 pouces, dotée d’un écran Mobius. Un écran de 10 pouces pour un poids plume. Qu’en penser?

Niveau hardware: basique, mais performant!

Cette liseuse est dotée d’un processeur dual core de 1Ghz, 1GO de RAM, un écran 10,3 pouces EInk Mobius avec une résolution de 1404 × 1872 pixels (227 PPI) 32GO de mémoire interne, une connexion Bluetooth et la possibilité de lire audiobooks et fichiers audio au format MP3, M4B et OGG. On note aussi bien entendu une connectivité Wireless (WiFi) et – c’est plus rare – un connecteur USB-C et un detecteur de mouvement permettant de passer automatiquement en mode paysage.

Cette liseuse se présente comme une bonne machine pour les lecteurs de formats spécifiques: on pense ici aux personnes intéressées par les BD, la presse et les PDF au format A4 ou de livres scannés.

Cette liseuse dispose d’un éclairage frontal avec le système de réglage de la température, que nous trouvions bien réussit sur la PocketBook Inkpad 3. L’éclairage est homogène, même si quelques marques de lumière sont visibles dans le bas de l’écran. La technologie « SMARTlight » permet de lire dans toutes les conditions de lumière, et il est possible sur les liseuses Inkpad de définir des profils utilisateurs permettant de régler automatiquement l’intensité comme la couleur de l’éclairage en fonction des horaires. Il est aussi possible de passer en mode manuel en quelques mouvements de main et d’ajuster ainsi l’éclairage afin qu’il corresponde précisément à ce que l’on souhaite. Globalement, tout fonctionne de ce coté là comme prévu, rendant la lecture agréable.

Il est aussi possible d’y connecter des écouteurs ou un casque audio en Bluetooth ou avec le convertisseur USB vers Jack 3.5mm pour écouter des ebooks ou de la musique en lisant. Il y a bien entendu la possibilité de faire lire les textes par la liseuse (synthèse Text2Speech).

Le plus par rapport aux modèles précédents de la marque, en plus de la taille de l’écran, est le passage à la technologie Mobius pour ce dernier. Ce changement est fondamental: l’écran est maintenant basé non pas sur une fine couche de verre, mais une fine couche de plastique. Or, sur une liseuse, le plus fragile est l’écran, et c’est quelque chose à prendre en compte dans le bilan écologique de ces appareils. Avec un écran Mobius, la liseuse peut être pliée sans que ce dernier ne se casse, ce qui est un vrai plus pour la durabilité de l’appareil.

Niveau logiciel: PocketBook OS, toujours!

Au niveau logiciel, cette liseuse est équipée de l’OS PocketBook qui équipe toutes les liseuses de la gamme. Comme d’habitude, PocketBook est assez réactif sur les mises à jour, que l’on peut trouver sur le site constructeur, et propose des mises à jour plusieurs années après la mise sur le marché de ses produits, ce qui est loin d’être le cas pour tous les concurrents, notamment les marques chinoises essayant de percer dernièrement sur ce marché. Pour les liseuses achetées chez un revendeur (Vivlio en France par exemple, bien qu’ils nous ont indiquer ne pas souhaiter distribuer cette liseuse pour l’instant), il reste possible d’installer le logiciel officiel de la marque, mais cela implique de perdre la possibilité d’utiliser la librairie intégrée, au profit de la librairie internationale par défaut.

Quoi qu’il en soit, l’Inkpad X supporte la plupart des formats d’eBooks de manière native, sans besoin ni de jailbreaker la liseuse, ni d’installer un lecteur tiers (même si ça reste aisé et que c’est un de ces points forts, nous y reviendrons!). On peut donc y lire les formats suivants: ACSM, CBR, CBZ, CHM, DJVU, DOC, DOCX, EPUB, EPUB(DRM), FB2, FB2.ZIP, HTM, HTML, MOBI, PDF, PDF (DRM), PRC, RTF, TXT. Au niveau audio, comme nous l’avions dit ci-dessus, on est par contre limité aux formats MP3, OGG, M4B.

A mon avis, PocketBook propose une liseuse intéressante, bien qu’un peu chère: elle serait vraiment pertinente aux alentours de 300/350 euros.

Contrairement aux concurrents qui proposent des produits dans ce format, comme Boyue, Onyx, ou Remarkable, PocketBook ne cherche pas à faire de sa liseuse un carnet digital permettant de prendre des notes au stylet: il nous livre ici une liseuse grand format, destinée à… lire! Ce format permet, contrairement aux liseuses plus petites, de lire des BD, des journaux et des PDF dans de bonnes conditions. La liseuse est moins puissante – au niveau matériel – que les liseuses 10 pouces Mobius de chez Onyx ou Boyue. Néanmoins, un matériel moins puissant et un système plus simple implique une moindre consommation électrique, et donc une meilleure autonomie. De plus, PocketBook nous a montré durant les années passées avoir un bon suivi de ses liseuses, et proposer des mises à jour logicielles régulières: ce n’est pas le cas des concurrents actuels en 10.3 pouces, même si les liseuses LikeBook Alita et Boox Note 2 présentent des avantages qui séduiront certains utilisateurs.

On déplore cependant que le grand écran ne soit pas vraiment pris en compte: pas de possibilité de lire deux pages en mode paysage facilement pour un document epub, écran d’accueil montrant le même nombre de livres que sur une liseuse 6 ou 7.8 pouces mais en plus gros, quand il aurait été plus agréable d’en afficher le double, mais avec des vignettes plus petites… Peut-être PocketBook prévoie de mettre à jour son firmware dans ce sens à l’avenir? On verra… Ce n’est pas forcément un problème: on oublie l’écran d’accueil une fois dans un ouvrage, et en utilisant CoolReader ou Koreader on peut facilement contourner les limitations du lecteur initial, et l’installation de logiciels de lecture tierces reste très facile sur cette liseuse, comme sur toutes les liseuses PocketBook, ce qui en fait une liseuse très polyvalente.

Enfin LA liseuse parfaite pour lire des PDFs?

Si nous considérions dans notre article dédié à la lecture de documents PDF que la liseuse Inkpad 3 offrait un bon rapport qualité-prix, la Inkpad X est un peu plus chère: on peut la trouver aux environs de 400 euros sur Amazon et un peu plus sur ebay… Bien qu’un peu onéreuse, cela reste une liseuse de 10 pouces, et en cela elle est clairement intéressante pour les grands lecteurs de PDF qui ne se satisferaient pas des 8 pouces d’une Inkpad 3 mais n’auraient pas besoin d’aller vers un lecteur très grand format comme la Onyx Boox Max 3.

En effet, le lecteur par défaut se débrouille très bien avec le PDF, et pour souhaiterait plus, il serait possible d’y installer le lecteur alternatif Koreader, qui offre des possibilités intéressantes pour la lecture de PDF, notamment quand les fichiers sont imparfaits (livres scannés avec deux pages de livre sur une page du PDF qu’il est plus agréable de diviser en deux pour la lecture par exemple). Avec un écran plus grand, pas besoin de chercher à optimiser chaque pixel de l’écran, il devient possible d’afficher les marges de livres au format PDF. Il ne sera donc plus nécessaire de chercher à redimensionner les documents PDF pour optimiser leur affichage: le lecteur PDF d’origine suffi donc pour la plupart des usages, et les lecteurs alternatifs sont stables, même avec des documents scannés, n’étant pas poussés dans leurs retranchements…

Cette liseuse est donc une bonne liseuse pour qui souhaite lire des PDFs, même si la possibilité de prendre des notes sur les documents ou d’utiliser l’appareil pour d’autres activités que la lecture (possibilité à double trachant!) peut pousser certains à s’orienter vers une Onyx Boox Note 2, plutôt que sur la liseuse grand format de PocketBook.

Lecteur avec un Inkpad entre les mains.

Video de présentation officielle:

Articles qui pourraient vous intéresser:

12 commentaires sur “PocketBook Inkpad X – 10.3 pouces, 300 g!”

  1. Retour de ping : Boox Note 2 - 10.3 pouces & Android 9. - Liseuses.info

  2. Bonjour
    Merci pour votre site très utile! Je suis impatient de lire une mise à jour: vu les prix des liseuses dans ce format, je prends mon temps avant de faire mon choix. Un des points intéressants, ce sera la comparaison avec Boox Note…

    1. Article mis à jour… La différence principale est liée à la faible puissance du processeur comparé aux liseuses de chez Onyx Boox. Avec la PocketBook Inkpad X, les menus apparaissent plus lents, tout comme le fait de tourner la page d’un PDF. Ceci dit, la liseuse n’est pas plus lente qu’une Inkpad 3 (à part l’écran, c’est le même hardware, et le nombre de pixels est le même sur les deux écrans!). Avec la qualité du suivi de ses anciens modèles dans le temps, la Inkpad X devrait être durable et offre un des meilleurs rapport taille de l’écran / prix du moment. Plus basique que ce que propose Onyx Boox, mais suffisant pour la plupart des usages… C’est une autre approche, plus minimaliste!

  3. Retour de ping : Onyx Boox Nova Pro: liseuse 7.8 pouces Carta. - Liseuses.info

  4. Il est dommage de devoir mettre plus de 400 euros pour passer en 10 pouces, seuil à partir duquel il est envisageable de lire du pdf en A4. Je n’avais pas pensé aux bénéfices d’un écran Mobius par rapport à Carta, probablement que ça vaut une mise initiale un peu plus grande en effet si l’on est dans un environnement dans lequel la liseuse risquerait de casser. Merci en tout cas pour votre article. Peut être est il pertinent d’attendre qu’Amazon propose une Kindle en 10 pouces: meilleure fluidité et logiciel basique, bien rodé et maintenu dans le temps? Ceci dit la PocketBook X semble intéressante, comme vous le soulignez à juste titre, même si elle est bien moins puissante que ce que proposent Boyue et Onyx Boox.

    1. Merci pour votre message. Effectivement, un prix aux alentours de 300 euros semblerait plus cohérent. Ceci dit, il semble que le coût soit en grande partie lié au prix de l’écran…

  5. Je serais assez partant pour une version plus minimaliste que boox note… mais avec une différence de prix plus grande. Là, on a l’impression que pour un peu plus cher on a un produit beaucoup plus polyvalent (même si ça a son intérêt de ne pas avoir un produit trop polyvalent!)

    1. Exactement, et les specs sont trop similaires avec la Inkpad 3 pour justifier un écart de prix si grand. Cette liseuse serait très intéressante autour de 300 euros: ça permettrait d’avoir un appareil « basique » mais apte à ouvrir la plupart des formats, et ça en ferait une option pas trop chère (comparativement aux autres modèles) en 10 pouces, complètement adaptée au PDF (avec la possibilité d’installer facilement Koreader). Ceci dit la certitude de bénéficier de mises à jour sur le long terme et d’un SAV efficace en Europe est un vrai plus à mon avis, c’est en tous cas deux points importants à prendre en compte pour une comparaison correcte avec d’autres modèles.

  6. Dans la vidéo de présentation, ils mentionnent le Bluetooth: savez vous si on peut prendre des notes avec un clavier bluetouth? (je ne suis pas un fan des stylets donc son absence ne me dérange pas)
    encore merci pour vos articles

    1. Je ne pense pas, pour la prise de note avec un clavier externe, les liseuses Androïd me semblent plus adaptées. Sinon utiliser un autre appareil pour prendre des notes, et dédier la liseuse à la lecture (et surlignage – aidé – des documents).

  7. Bonjour Ernest, je suis vivement intéressé par cette liseuse. J’ai une inkpad pocketbook de la première génération et j’en suis très content. J’aurais une question ( que vous avez abordé) sur la différence entre VIVLIO et POCKETBOOK. A plusieurs reprises j’ai eu le SAV de pocketbook au téléphone et je ne peux que féliciter l’incroyable disponibilité de leur personnel. Ce qui m’amène à vous demander ( car j’hésite encore un peu entre la pocketbook X et la vivlio inkpad 3) il semblerait que les mises à jour du firmware sur pocketbook ne soit pas compatibles avec le logiciel de chez Vivlio. C’est à dire par exemple qu’une inkpad 3 vivlio ne peut pas bénéficier des MAJ d’une inkpad 3 pocketbook ni de leur SAV ultra performant. A part ça , je suis un (très) grand lecteur d’EPUB et que pensez-vous du confort de lecture en plus sur la inkpad X comparé à la inkpad 3 ?
    cordialement

    1. Bonjour. A ma connaissance il n’y a aucune différence au niveau matériel, Vivlio est juste un « rebranding » de TEA, et les liseuses vendues sous les deux marques sont des inkpad 3 non modifiées, exactement les mêmes que celles vendues par PocketBook, à par le logo et la librairie intégrée. Au niveau du SAV pour le matériel c’est géré par Fixit en Pologne, comme pour les liseuses PocketBook « normales » (SAV sympa et efficace), et au niveau logiciel j’ai pour ma part mis à jour ma liseuse de marque TEA vers le dernier firmware PocketBook sans problème. La seule différence avec le logiciel d’origine est la librairie intégrée. Si vous utilisez la librairie fournie par le vendeur, alors il n’est pas recommandé d’effectuer la mise à jour, si ce n’est pas le cas elle corrige quand même certains défauts qui peuvent être gênants, surtout pour qui utilise Koreader. Voici un article sur la mise à jour d’une liseuse TEA/Vivlio vers PocketBook.

      Concernant la Inkpad X, elle partage les specs de la Inkpad 3, à part un écran plus grand: si un écran 7.8 pouces vous convient, inutile de prendre autre chose qu’une Inkpad 3, bien plus intéressante niveau rapport qualité/prix. L’avantage à mon sens est la plus grande taille d’écran de la X pour certains usages (PDF notamment, même si on reste un peu juste pour lire du A4 en pleine page) et l’écran Mobius, plus solide car souple que les écrans Carta. De ce coté là, si vous avez eu une liseuse à base verre pendant des années sans problème, ce n’est pas forcément nécessaire pour vous…

  8. Il subsiste, malgré tout un problème avec les Inkpad, à savoir qu’avec des pdf issus de scan de documents ou de livres, cerataines pages apparaissent non pas en N&B mais en gris clair sur blanc, ce qui les rend pénibles à lire. J’avais à l’époque contacté le SAV, toujours très réactif, qui après avoir analysé mon pdf m’avait répondu que celui-ci ne présentait pas le niveau de qualité d’un PDF issu de Word par exemple et que c’était à l’origine du pb. J’ajoute que sur PC, ce pdf est parfaitement lisible. Savez-vous s’ils ont fait évoluer leur SW dans le sens de proposer une option interdisant les niveaux de gris intermédiaire, ce qui règlerait le problème.
    Merci.

    1. Bonjour. Aucune idée de ce coté là, n’ayant jamais rencontré le problème… Je ne pense pas que leur logiciel de lecture de PDF ait subi des évolutions majeures en tout cas, il y a des chances que le problème soit encore là. Il est pas contre facile d’installer Koreader (même si sa stabilité est parfois problématique pour des « mauvais » documents PDF).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.